Tchad – Delwa Kassiré Coumakoye s’attaque de nouveau à la CENI

kaskou.pngLe président national de VIVA RNDP  Dr NOURADINE DELWA KASSIRE COUMAKOYE a animé une conférence de presse ce jeudi 4 mars dernier  au restaurant bar la caravelle à chagoua dans le 7ème arrondissement. L’objectif recherché est  d’échanger avec des hommes, femmes et des journalistes sur la situation politique du pays, la santé du parti et les échéances futures.

Attaquant le sujet des échéances futures, Dr KASCOU déplore sévèrement la faiblesse de la CENI. Pour  lui, cette faiblesse laisse entrevoir la future victoire du parti de majorité présidentielle. « la CENI  s’est permise à élaborer un chronogramme pour l’organisation de toutes les élections. C’est totalement   faux.  Il n’est mentionné nulle part qu’elle doit organiser toutes les élections. Si elle ne comprend pas ce qu’elle doit faire, je précise : a chaque consultation électorale  elle doit déposer son rapport à trois mois.aux vues de ce rapport  on peut la dissoudre ou la reconduire. C’est comme ça la règle de jeu.  C’est une ignorance ou elle viole sciemment la loi.  Les membres de cette institution ont dès à  présent intérêt à réviser le chronogramme.  Gami avec son équipe doivent  éviter les éventuelles fraudes en respectant spacieusement les dispositions de l’accord.  Je fais cette pression pour que les choses en ordre. J’ai  au départ demandé la dissolution de cette CENI compte tenu  de son attitude qui n’inspire confiance ni espoir. Si ça continue ainsi je dis et je répète que je vais saisir une instance compétente pour que la loi soit observée » cogne le président du grenier.

DR Nouradine la position de certains de partis qui sont dans la CENI. Pour lui c’est très honteux les chefs de partis qui cherchent à remplir leur panse en oubliant la panse de leur électorat. Le président du parti grenier Dr Kascou en abordant le volet politique s’est réjoui de l’accalmie qui revient dans les camps des réfugiés  et la paix faite par le président de la république avec son homologue soudanais.

 Il estime que la situation politique, au Tchad est en partie assainie. En ce qui concerne la santé de son parti, Dr Kascou  affirme que le  parti se porte bien. Il se dit être prêt à aller aux élections. « Je suis un combattant de paix mais dans ce pays si tu es combattant de paix on va chercher à t’abattre. Tant pis pour ceux qui m’en veulent, nous faisons la politique comme on fait le foot- ball. C’est le «  faIr play » chez nous au grenier. Au chapitre de la cherté de vie le président n’a fait que déambuler sa parole entre le pouvoir et les syndicats en s’attribuant la prérogative d’être interface. Ceci justifie qu’il n’est pas responsable de cette situation.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...