Tchad : Les victimes réclament toujours le procès d’Hissène Habré

hisseinhabrtchad.jpgHissein Habré

N’DJAMENA — L’avocate des victimes d’Hissène Habré a demandé mercredi que l’ex-président tchadien soit jugé lors d’une conférence à N’Djamena dans le cadre d’une « semaine contre l’impunité » marquant le 10e anniversaire de sa mise en accusation pour « crimes contre l’humanité ».

« C?était exactement le 3 février 2000. Nous avions engagé des actions pour obtenir l?inculpation de celui qui a fait disparaître plus de 40.000 personnes. Mais nous avons le regret de constater que Hissène Habré n?est toujours pas jugé pour ses crimes, alors que les victimes continuent à mourir », a affirmé Me Jacqueline Moudeina, avocate des victimes.

« L?inculpation d’Hissène Habré et ses complices est une condition pour lutter contre l?impunité et parvenir à une véritable réconciliation au Tchad », a-t-elle ajouté lors de la conférence organisée par les victimes avec plusieurs ONG et associations de défense des Droits de l’Homme.

Me Mahamat Hassan Abakar, ancien président de la Commission d?enquête sur les crimes d’Hissène Habré (décembre 1990-mai 1992), accuse les autorités tchadiennes: « Si les autorités avaient la volonté d?aider les victimes à obtenir réparation, Hissène Habré serait déjà jugé. Comme ses complices sont devenus utiles pour les autorités actuelles, ils sont non seulement restés impunis mais ils continuent toujours à tuer ».

Hissène Habré, qui vit à Dakar depuis sa chute en 1990, est accusé de milliers d’assassinats politiques et de torture systématique durant ses années de pouvoir (1982-1990). Il est poursuivi pour « crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture ».

Il a été mis en accusation pour la première fois le 3 février 2000 par un juge sénégalais, avant que la justice sénégalaise ne se déclare incompétente. En juillet 2006, l’Union africaine a donné mandat au Sénégal de le juger. Ce procès n’a pas encore démarré.

La France est prête financièrement à prendre « sa part dans le soutien qui sera apporté au Sénégal » pour l’organisation du procès, a indiqué mercredi à Paris le ministère des Affaires étrangères. « Nous souhaitons que ce procès puisse avoir lieu rapidement et dans de bonnes conditions », a dit lors d’un point-presse son porte-parole, Bernard Valero.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...