Archive pour 18 janvier, 2010

L’irréalisme du football Tchadien

tourbillonfc.jpg Tourbillon Fc de N’Djaména

N’djamena a abrité les rencontres compétitions nationales, championnat et coupe du Tchad 11éme édition pour la qualification  des équipes qui vont représenter le Tchad aux rencontres des compétions des clubs africains. 

 footballtchadfederation.png

Cet événement sportif est passé inaperçu du public sportif N’Djaménois. Les rencontres compétions nationales ont commencé le 29 décembre 2009 pour s’achever le 03 janvier 2010. Cette compétition comme par le passé a connu des difficultés pour son bon déroulement. Certaines équipes de province ont dénoncé l’incompétence des dirigeants de la Fédération Tchadienne de Football Association(FTFA), qui selon eux manquent de bonne volonté pour un vrai décollage du football Tchadien. « Nous avons appris qu’il y’avait eu des problèmes de corruption de match non résolus par la FTFA. L’équipe de Ati a arrangé son dernier match de qualification contre le club de Mongo pour barrer la route à l’équipe de Am-timan. Bref, il ya trop de défaillances au sein de cette fédération », déclare Béchir ; un supporteur d’un club de province. Et à un autre de poursuivre : « nous sommes abandonnés à notre triste sort. Nos équipes sont casernées à l’INJS et ils ne sont pas bien traités. La FTFA fait semblant de jouer son rôle. Cette institution n’a pas sa raison d’être ».

(suite…)

Tchad / Soudan: création de force mixte aux frontières

Le Tchad et le Soudan ont établi vendredi 15 janvier à N’Djamena un calendrier sur la création de leur première force mixte, prévoyant notamment « l’occupation des postes et la sécurisation » de leur frontière au 20 février, selon un document officiel.

 

 Le calendrier a été arrêté par les deux parties dans le cadre d’un protocole d’accord « portant sur les mesures concrètes de normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan », selon les termes d’un communiqué conjoint. « L’occupation des postes et la sécurisation de la frontière des deux pays » devraient être effectives « du 15 au 20 février 2010″, pendant que se tiendra une « réunion de la commission mixte militaire et de sécurité », selon le texte. 

Côté tchadien, un poste d’observation est prévu à Abéché (est). Pour le Soudan, il sera installé à El-Geneina, dans la région du Darfour (ouest). Le Tchad et le Soudan « se sont donné un délai de deux mois pour prendre chacun les mesures qu’il faut pour mettre un terme à toute présence, tout soutien et de toute action des groupes armés à l’un ou l’autre pays », a précisé un diplomate ayant requis l’anonymat. 

Tchad – Les dessous du Hadj édition 2009 !

hadj7kaaba21000208.jpgSi certains tchadiens trouvent que le Hadj édition 2009 s’est déroulé dans des conditions acceptables, d’autres n’ont pas hésité d’afficher leur insatisfaction sur le plan organisationnel. Les organisateurs ont une fois de plus montré leur incompétence au visage du monde malgré les multiples promesses faites aux fidèles avant même le départ pour l’Arabie Saoudite.

(suite…)

Tchad – La langue arabe retrouve ses lettres de noblesse

Longtemps considéré comme étant la langue officielle aux cotés du français, la langue arabe inscrite dans la constitution de la république, était loin de l’échiquier  administratif du pays, même si  elle est la langue de communication entre tous les tchadiens. 

Dans sa traditionnelle déclaration à la nation, à la veille du nouvel an 2010, le 31 décembre dernier, le Président de la République, Idriss Deby Itno (IDI), garant de la constitution a évoqué le crucial problème de la langue arabe. Pour le Président IDI, l’arabe étant langue nationale, sera enseigné dans toutes les écoles du pays. Les cadres arabophones seront intégrés à la fonction publique aux mêmes titres que les autres, dans tous les domaines administratifs relevant de leurs compétences.

(suite…)

Tchad – Le Président Idriss Déby Itno valorise la langue arabe

L’ancienne immigration des arabes a commencé du monde arabe vers l’Afrique, depuis plus de 4 mille ans avant jésus christ. La langue arabe s’est donc répandue généralement en Afrique, et plus particulièrement au Tchad. Aucune langue n’a pu se répandre de la sorte sur ce continent. 

L’apparition des royaumes Islamiques en Afrique et au Tchad a fait de l’arabe une langue d’enseignement et de communication au. Elle était la langue de commerce et donc nationale officielle. 

La langue a trouvé sa place naturelle et elle est enracinée d’une manière globale. La colonisation qui a débuté au 20eme siècle a rencontré sur le terrain des écoles qu’elle a dénommées des écoles coraniques avec des objectifs bien précis pour cette dénomination.

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...