Archive pour janvier, 2010

Pas des rebelles soudanais au Tchad

A en croire une source onusienne, il ne reste plus d’élements du MJE (rébellion soudanaise) à la frontière tchado-soudanaise. Il n’existe non plus dans le camps d’Oure Cassoni. Toute la zone est désormais quadrillée par l’armée nationale tchadienne. Le Tchad a exigé l’éloignement des rebelles tchadiens de sa frontière. Les deux pays semblent s’acheminer désormais vers une paix des braves afin d’enterrer définitivement la hache de guerre. Il reste néanmoins un point épineux, celui des milliers des réfugiés soudanais installés au Tchad.

Ethiopian Airlines: l’avion défectueux a quitté le Tchad, 120 passagers ont refusé d’embarquer

 N’DJAMENA — L’avion de la compagnie éthiopienne Ethiopian Airlines dérouté en urgence jeudi soir vers N’Djamena pour « un problème de radar » a quitté le Tchad tôt vendredi, laissant 120 passagers sur 150, qui ont refusé d’embarquer, a appris l’AFP de sources aéroportuaires.

(suite…)

Tchad : trois ministres accusés de corruption devant la justice

L’Assemblée nationale tchadienne a donné son approbation, jeudi 28 janvier 2010, pour la mise en accusation de trois membres du gouvernement pour corruption. Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans le scandale de détournement de fonds au ministère de l’Education et d’autres institutions publiques. Les trois ministres, notamment le ministre de l’Education Abderahmane Koko, ont été immédiatement suspendus.

Tchad: l’ex-président Habré était informé des tortures sous son régime, selon un rapport

L’ancien président tchadien (1982-1990) Hissène Habré, réfugié au Sénégal et poursuivi pour crime contre l’humanité, était « continuellement informé » des actes de torture de sa police politique, selon un rapport diffusé vendredi par des ONG de défense de droits de l’homme.

hisseinhabr.jpg

 Ce rapport a été rédigé le Groupe d’analyse des données de droits humains (GADDH), basé en Californie, pour Human Rights Watch et l’Association des victimes des crimes et répressions politiques au Tchad.

(suite…)

Tchad: une femme nommée maire de N’Djamena

N’DJAMENA — Une femme a été nommée pour la première fois maire de N’Djamena en remplacement de Mahamat Zene Bada, écroué pour corruption présumée, selon un décret présidentiel diffusé vendredi par la radio nationale tchadienne.

Le décret de nomination Mme Marie-Thérèse Mbailemdana a été signé jeudi par le président Idriss Deby Itno. Aucune indication n’a été fournie sur la durée de son mandat de maire.

Le Tchad doit organiser des élections municipales le 12 décembre prochain.

Marie-Thérèse Mbailemdana, précédemment responsable municipale adjointe, est la première femme à occuper le poste de maire à N’Djamena.

Son prédécesseur, Mahamat Zene Bada ainsi que le 2e maire adjoint, Annour Djibrine, ont été inculpés pour « faux et usage de faux » et incarcérés le 12 janvier, au lendemain de leur interpellation pour malversations présumées.

Les deux hommes étaient visés par une plainte déposée contre eux le 7 janvier au Parquet de N’Djamena par le ministère délégué à la présidence chargé du contrôle d’Etat, selon des sources policière et municipale.

(suite…)

Bachar, sans-papiers, va repartir sans ses enfants – Rennes

rn1025708211px470.jpgCe Tchadien a voulu tenter sa chance en France, avec sa famille. Huit ans plus tard, il en repart seul, ses enfants gardés par les services sociaux.

 

L’histoire

Bachar Mahamoud s’excuse de son retard avec le sourire : « Je viens de revoir mes filles. » Difficile de lui en vouloir, cet homme de 49 ans n’a le droit qu’à une heure de visite tous les quinze jours. Une situation décidée par la justice, il y a plus d’un an. À bout, ce Tchadien sans papiers a décidé de rentrer au pays, en bénéficiant de l’aide au retour volontaire. Quitte à ne plus revoir sa famille avant longtemps.

(suite…)

Le réchauffement des relations entre le Tchad et le Soudan resserre l’étau sur la rébellion tchadienne au Darfour

La rébellion tchadienne, essentiellement implantée au Soudan, et très dépendante de Khartoum, a du souci à se faire. Le réchauffement des relations entre le Tchad et le Soudan resserre l’étau sur la rébellion tchadienne au Darfour, déjà affaiblie et tributaire de Khartoum pour tenter une opération militaire contre N’Djamena. 

Le Soudan et le Tchad, qui s’accusent mutuellement depuis cinq ans de soutenir la rébellion hostile à leur pouvoir, ont signé la semaine dernière un « accord de normalisation » assorti d’un « protocole de sécurisation des frontières ».
En clair, le Tchad doit cesser le soutien à la rébellion du Darfour, région voisine de l’ouest soudanais en proie à la guerre civile, et le Soudan à la rébellion tchadienne qui a fait du Darfour soudanais sa base arrière.

(suite…)

Tchad – Opération mains propres à N’Djamena

zenbada.bmpMahamat Zen e Bada

Le 11 janvier, la Cour suprême a saisi le Parlement d’une demande de mise en accusation de six ministres pour le détournement d’un marché public de livres scolaires. Egalement inquiété : le maire de N’Djamena, Mahamat Zene Bada, inculpé pour « faux et usage de faux » et incarcéré le 12 janvier.

(suite…)

Tchad – Décès de M. Adoum Maurice HEL-BONGO : hommage à un grand homme !

Tchad - Décès de M. Adoum Maurice HEL-BONGO : hommage à un grand homme !  dans ACTUALITES 19690866:jpeg_preview_medium M. Adoum Maurice HEL-BONGO, ancien ministre du Tchad (1963), ancien fonctionnaire international au BIT et ancien président du Présidium de la Conférence nationale souveraine de 1993 est décédé ce 19 janvier 2010, à Genève (Suisse).

En ces moments douloureux, nos pensées vont aux siens. C’était un homme responsable, qui s’est toujours acquitté dignement des missions qui lui étaient confiées. En 1993, malgré les tensions, il a dirigé avec succès la Conférence nationale souveraine, dont l’objectif était de réformer les institutions de l’Etat et de conduire le Tchad sur la voie de la démocratie.

(suite…)

L’irréalisme du football Tchadien

tourbillonfc.jpg Tourbillon Fc de N’Djaména

N’djamena a abrité les rencontres compétitions nationales, championnat et coupe du Tchad 11éme édition pour la qualification  des équipes qui vont représenter le Tchad aux rencontres des compétions des clubs africains. 

 footballtchadfederation.png

Cet événement sportif est passé inaperçu du public sportif N’Djaménois. Les rencontres compétions nationales ont commencé le 29 décembre 2009 pour s’achever le 03 janvier 2010. Cette compétition comme par le passé a connu des difficultés pour son bon déroulement. Certaines équipes de province ont dénoncé l’incompétence des dirigeants de la Fédération Tchadienne de Football Association(FTFA), qui selon eux manquent de bonne volonté pour un vrai décollage du football Tchadien. « Nous avons appris qu’il y’avait eu des problèmes de corruption de match non résolus par la FTFA. L’équipe de Ati a arrangé son dernier match de qualification contre le club de Mongo pour barrer la route à l’équipe de Am-timan. Bref, il ya trop de défaillances au sein de cette fédération », déclare Béchir ; un supporteur d’un club de province. Et à un autre de poursuivre : « nous sommes abandonnés à notre triste sort. Nos équipes sont casernées à l’INJS et ils ne sont pas bien traités. La FTFA fait semblant de jouer son rôle. Cette institution n’a pas sa raison d’être ».

(suite…)

Tchad / Soudan: création de force mixte aux frontières

Le Tchad et le Soudan ont établi vendredi 15 janvier à N’Djamena un calendrier sur la création de leur première force mixte, prévoyant notamment « l’occupation des postes et la sécurisation » de leur frontière au 20 février, selon un document officiel.

 

 Le calendrier a été arrêté par les deux parties dans le cadre d’un protocole d’accord « portant sur les mesures concrètes de normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan », selon les termes d’un communiqué conjoint. « L’occupation des postes et la sécurisation de la frontière des deux pays » devraient être effectives « du 15 au 20 février 2010″, pendant que se tiendra une « réunion de la commission mixte militaire et de sécurité », selon le texte. 

Côté tchadien, un poste d’observation est prévu à Abéché (est). Pour le Soudan, il sera installé à El-Geneina, dans la région du Darfour (ouest). Le Tchad et le Soudan « se sont donné un délai de deux mois pour prendre chacun les mesures qu’il faut pour mettre un terme à toute présence, tout soutien et de toute action des groupes armés à l’un ou l’autre pays », a précisé un diplomate ayant requis l’anonymat. 

Tchad – Les dessous du Hadj édition 2009 !

hadj7kaaba21000208.jpgSi certains tchadiens trouvent que le Hadj édition 2009 s’est déroulé dans des conditions acceptables, d’autres n’ont pas hésité d’afficher leur insatisfaction sur le plan organisationnel. Les organisateurs ont une fois de plus montré leur incompétence au visage du monde malgré les multiples promesses faites aux fidèles avant même le départ pour l’Arabie Saoudite.

(suite…)

Tchad – La langue arabe retrouve ses lettres de noblesse

Longtemps considéré comme étant la langue officielle aux cotés du français, la langue arabe inscrite dans la constitution de la république, était loin de l’échiquier  administratif du pays, même si  elle est la langue de communication entre tous les tchadiens. 

Dans sa traditionnelle déclaration à la nation, à la veille du nouvel an 2010, le 31 décembre dernier, le Président de la République, Idriss Deby Itno (IDI), garant de la constitution a évoqué le crucial problème de la langue arabe. Pour le Président IDI, l’arabe étant langue nationale, sera enseigné dans toutes les écoles du pays. Les cadres arabophones seront intégrés à la fonction publique aux mêmes titres que les autres, dans tous les domaines administratifs relevant de leurs compétences.

(suite…)

12

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...