Les otages français ne sont pas au Tchad

photo125846081325010.jpgLes trois humanitaires français enlevés au Tchad et en Centrafrique ainsi que leurs ravisseurs ne se trouvent pas en territoire tchadien, a assuré  un officiel tchadien, réfutant des déclarations des preneurs d’otages. Joint par l’AFP depuis Khartoum, le porte-parole des « Aigles de libération de l’Afrique », qui revendiquent leur enlèvement, avait affirmé que les trois Français étaient « en bonne santé » et se trouvaient tous au Tchad, en menaçant d’en tuer un dans une semaine si la France ne négociait pas avec eux.

« On ne connaît pas ces gens-là et ils ne sont même pas au Tchad », de même que leurs otages, a déclaré à l’AFP à N’Djamena un officiel tchadien haut placé ayant requis l’anonymat. L’ambassade de France à N’Djamena n’a pas souhaité faire de commentaire. « Il n’y a pas de réactions locales ici de l’ambassade. Paris s’occupe du dossier », a affirmé à l’AFP une source diplomatique française.
Dans leur déclaration jeudi, les ravisseurs ont également menacé de « viser les forces françaises au Tchad » et de « mener des opérations d’assassinat contre des diplomates français ». Les Aigles de libération de l’Afrique sont un groupe peu connu du Darfour, une région de l’ouest du Soudan en guerre civile. Ils affirment détenir un employé français de la Croix-Rouge enlevé le 9 novembre dans l’est du Tchad, à une dizaine de kilomètres du Soudan.

Ils déclarent également retenir deux membres français de l’ONG Triangle GH kidnappés à Birao, ville de la Centrafrique jouxtant le Darfour.

 

Source: Le Figaro

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...