Archive pour novembre, 2009

Les brèves du Tchad

Hadj 2009 !  Les pèlerins  tchadiens  où est  le  bien  être ?

Les années  suivent et ne se ressemblent pas. Cette affirmation, les pèlerins tchadiens au nombre de 5000 la souhaiteront plus que jamais. Les roues de l’histoire de l’organisation du pèlerinage roulent en vase tournant pour les « houdjadj » tchadiens.

A l’approche de chaque année hégire, au « oumra » petit pelerinage et hadj grand pelerinage, un comité de gestion du hadj est mis sur pied pour la gestion de cet pilier hautement important pour  un musulman capable de l’accomplir au moins une fois dans sa vie.

Accomplir l’obligation du hadj est un acte fait par un croyant musulman qui possède les moyens de faire. Au Tchad, c’est un parcours de combattant. La valeur imposée pour cette année 1 800 000 f CFA est passée du simple au triple en 5 ans. Cette somme grimpante ne prend en compte que les déplacements aller-retour des pèlerins, quelques déplacements à l’intérieur de la terre sainte (en Arabie saoudite) et quelques frais de formalités de vol et l’obtention de visa.

Malgré la cherté du pelerinage le quota réservé aux tchadiens a été toujours débordé. Ces derniers cherchent d’autres pointage qui pourra leur offrir l’amabilité, mais en vain. Après le retour du pelerinage,  ils mordent les doigts et commencent à divaguer les scènes vécues en terre sainte, oubliant même parfois le carnaval d’avoir accomplir l’un des piliers de l’islam, après avoir versé une somme faramineuse à haut comité qui n’aurait pas joué pleinement son rôle.

TRIBUS ET DEMOCRATIE. FAUSSE COMBINAISON

Lorsqu’un évoque la monopolarition de la vie politique dans les pays africains, le sens est jeté dans un vide de val sans fin. Certains  partis politiques légalisés de l’opposition démocratiques  suivent le rythme de tribalisme pur dans leurs gestions politiques.

Excepté certains partis comme le MPS qui regroupent à son sein tous les tchadiens, à la tète  de plusieurs partis un chef tribal ou ethnique qui prônent au fond un tribalisme dans le mutisme total.  Une pensé profonde fera dire que l’échec de la démocratie en Afrique est non seulement le multipartisme mais aussi le multi ethnique qui démontre une équation simple  sur l’égalité de formations politiques et le nombre des groupes  ethniques vivant un territoire.

La bipolarisation de la politique, doit-elle être  une panacée pour nombre des pays dont le Tchad. D’autres penseurs ne voient pas les choses de la manière. Pour eux, les mêmes soucis du multipartisme demeurent lorsque des secteurs à la forme vont se planter pour fausser les données.

En regardant d’une vision microscopique, on peut détecter qu’à la tête de nombreux partis, une tribu donnée.  Les chances ne pas donc du coté de ces pays qui sont naturellement composés de multi ethnies qui n’est guère en faveur de la démocratie tant espérée.

Lorsque le Président français de l’époque, Jacques Chirac avait annoncé que l’Afrique n’est pas encore mure pour la démocratie, il a reçu la foudre de réactions de certains africains qui ont compris très loin après que le Président français avait plutôt raison.

 

TOP SECRET (Publié dans Alwihda)

 L’ex- président Goukouni Weddey va-t-il créer son parti politique?

L’ancien président tchadien Goukouni Weddey (1979-1982) qui vient de regagner dimanche soir le pays en provenance d’Alger, va sans doute animer la vie politique. Que va-t-il faire au Tchad? se sont demandés certains journalistes lors de la conférence de presse à l’aéroport. Certains de ses proches l’encouragent à créer un parti politique dans lequel vont se retrouver tous les anciens du Frolinat et du Gunt. En attendant de voir un peu plus clair sur ses intentions, l’Etat lui reconnaîtra le statut officiel d’un ancien chef d’état. Arrivé à l’aéroport Hassan Djamous, Goukouni Weddey a été accueilli par une délégation composée de la Médiation, de la primature et de la présidence.


Le consul de l’ambassade d’Egypte agressé chez lui par trois individus

Le consul égyptien au Tchad a été victime d’une agression à domicile. Mercredi 11 novembre aux environs de 1h20, trois individus armés se sont introduits chez le consul qui habite dans une résidence non loin de l’ambassade de France. Les trois individus qui ont menacé de mort le consul égyptien aurait réussi à emporter avec eux tout ce qu’ils ont trouvé dans le logement: 50 000 francs, deux téléphones portables, la télécommande de la voiture etc..Pour l’instant, le gardien du consul est entendu et retenu au commissariat e police. Il semble qu’il aurait reçu un des trois appels téléphoniques 5 mn avant l’agression du consul. Pourtant, le gardien a été ligoté par les malfaiteurs. Le consul a été blessé à son bras.

 

Le Maire de la ville de N’djamena dans l’œil de cyclone

Zenbada le Maire de la ville de N’djamena n’a pas apprécié le fait que le ministère du contrôle d’état vienne le contrôler. Il trouve dans cette action qu’il existe deux poids et deux mesures. « pourquoi certains ministères ont refusé le contrôle alors qu’on applique à lui, s’est ainsi plaint aux plus hautes autorités du pays.


Affaire Badawi: Younousmi se dit prêt à aller à la justice

L’influent ministre des infrastructures s’est dit consterné par l’existence de son nom sur la liste de personnes corrompues. Il aurait confié qu’il va poursuivre la personne qui aurait inséré son nom sur la liste des corrompus alors que le commerçant l’a en personne dédouané, selon ses propres dires.

 

Corruption: 372 personnes provinciales sur une nouvelle liste

Les rumeurs sur l’affaire Badawi ne cesse de s’emparer de la scène politico-judiciaire. Si l’on en croit certaine rumeur, les juges ont travaillé même le week end  pour vider la maison d’arrêt des anciens prisonniers de guerre non menaçant afin dit-on de préparer l’accueil d’environ trois cents personnes provinciales accusées de détournement de fonds publics et de corruption.

 

Désarmement en cours de Tiné et Iriba

Une équipe de la Commission de désarmement et de récupération des armes de guerre poursuit sa mission depuis son arrivée le 14/11/2009 à Iriba et à Tiné. Il est question de désarmer les deux villes de toute arme de guerre se trouvant entre les mains des civiles. Cette opération a été saluée par les ONG qui souhaitent le ratissage complet de toute la zone de l’Est du pays, où sévissent des bandits armés.

 

6 commerçants molestés et braqués à Tendalti, est du Tchad

Des commerçants de Kawa revenant du marché de Tindalti à la frontière soudanaise ont été attaqués et dépouillés de tous leurs biens par des bandits armés. Les commerçants avaient par la suite été tabassés par les bandits. L’incident s’est passé dimanche 15 novembre aux environs de 14H30. Les bandits étaient armés de fusils AK 47. Kawa est situé au nord-est de Farchana. Un autre braquage a eu lieu la veille (14/11) sur l’axe Farchana – Hadjer Hadid, précisément entre le village de Sira et Bredjing. Les bandits auraient dépouillé les passagers de tous leurs biens après les avoir molestés. Les bandits étaient au nombre de 10 personnes bien armées.

 

Tentative de braquage à Abéché

Un véhicule de la société « Suprême Service », contractuelle de la MINURCAT, a échappé à une tentative de braquage hier nuit aux environs de 23h00 au quartier Taradona à Abéché. L’incident s’est produit au moment où un staff international de ladite société déposait une personne chez elle. Un homme sur une moto a tenté de tirer le staff du véhicule pour s’en accaparer. N’ayant pu le sortir du véhicule, il l’a suivi jusqu’au portail du STAR Camp.

 

Un véhicule volé aurait été retrouvé

Des informations de sources concordantes indiquent que le véhicule de l’APLFT braqué le 02/11/09 à Abéché aurait été retrouvé le 13/11/.09 par des éléments de l’ANT à TINE. D’après les sources, deux des présumés voleurs auraient été arrêtés. Le véhicule ainsi que les personnes arrêtées auraient été conduits à Biltine.

Qualification 2010 – Europe — Henry : « Je ne suis pas l’arbitre »

Si beaucoup de ses partenaires ont éludé la question, Thierry Henry ne s’est pas défilé. Après la qualification des Bleus face à l’Irlande (1-1), le capitaine de l’équipe de France a reconnu avoir touché le ballon de la main sur l’égalisation de Gallas. « Je ne suis pas l’arbitre », a-t-il ajouté.

FOOTBALL 2009 France-Ireland (Henry) - 0

(suite…)

Afrique du Sud : « J’accuse »

Des victimes de l’apartheid demandent réParation aux multinationales qui ont collaboré avec le régime de Pretoria de 1948 à 1994. Un long combat contre l’oubli.

Au siège de Khulumani, au troisième étage d’un immeuble du quartier administratif de Johannesburg, on ne cache pas sa déception. Pour cette association de victimes de l’apartheid, dont le nom signifie « Exprime-toi! » en zoulou, c’est un coup dur. Un tribunal de New York a rejeté, le 29 novembre dernier, les plaintes déposées deux ans plus tôt par Khulumani et une autre ONG, Jubilee South Africa, contre une trentaine de multinationales. Entre 50 et 80 milliards de dollars -l’équivalent de 11% à 17% du PNB de l’Afrique du Sud – ont été demandés en réParation à IBM, Nestlé, Barclays, Ford, Total, Rio Tinto, Daimler Chrysler, accusées d’avoir collaboré de 1948 à 1991 avec le régime de l’apartheid. « Frivole » a été le qualificatif utilisé par le juge américain John Sprizzo à propos du dossier de l’accusation.

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...