Archive pour août, 2009

Lancement officiel du journal Alwihda, cérémonie à la CEFOD (N’Djamena) le 12 Août

Lancement officiel du journal Alwihda, cérémonie à la CEFOD (N’Djamena) le 12 Août dans ACTUALITES logowhida 

Une cérémonie du lancement officiel du journal Alwihda a eu lieu ce mercredi 12 août 2009 au Cefod. 

L’impression du journal dont le cot annuel est evalué à  96 millions de Francs CFA sera assure par une imprimerie locale qui vient peine de s’installer, selon Mr ARIF Abdoulye Moustapha, le Directeur de Publication d’Alwihda.

Mr Ahmat Mahamat Yacoub, Fondateur du journal Alwihda a affirmé que le journal paraitra le 1er septembre et aura une ligne éditoriale libre.

Céremonie de Prise d’Armes 11 août 2009 – Place de l’indépendance N’Djamena

Le Tchad célèbre aujourd’hui, 11 août 2009, le 49ème anniversaire de son indépendance. En effet, c’est le 11 août 1960 que le Tchad a accédé à la souveraineté internationale. Pour commémorer cette date anniversaire, une cérémonie de prise d’armes a eu lieu à la place de l’indépendance de N’Djaména.

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, la Première Dame HINDA DEBY ITNO, le Premier ministre Youssouf Saleh Abbas et les présidents de grandes institutions de la Républiques ont assisté à cette cérémonie. Etaient également présents les membres du gouvernement, les officiers de l’Armée nationale tchadienne (ANT), les diplomates accrédités au Tchad, les représentants des institutions internationales et plusieurs autres invités de marque.

Dès son arrivée, après avoir passé en revue les troupes, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a déposé une gerbe de fleurs au monument aux morts.
La célébration du 49ème anniversaire de l’indépendance du Tchad a été marquée par un imposant défilé militaire auquel ont pris part les différents corps de l’armée nationale et les paramilitaires.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des armés, s’est tenu débout pendant toute la durée du défilé pour apprécier les talents de différents détachements de l’armée. La population était sortie nombreuse en cette date anniversaire, apporter son soutien à l’armée nationale qui a toujours défendu, en toute loyauté, l’intégrité territoriale.

les images

Céremonie de Prise d'Armes 11 août 2009 - Place de l'indépendance N'Djamena dans ACTUALITES im7

im3 dans ACTUALITES

im2

     

im1

im4

im6

     

im8

im5

im9

 
 

idi.gif 

Très à l’aise et décontracté, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a répondu à toutes les questions avec force détail pour étancher la curiosité des journalistes des médias publics et privés locaux. Le Chef de l’Etat a déclaré en introduction liminaire que le pays est mis sur le cap du développement. Le quinquennat social est une palpable réalité. Les réalisations sur le domaine des routes, de l’éducation nationale, de la santé et de la lutte contre la pauvreté sont des preuves irréfutables de l’envol du pays. Et cela, malgré les multiples tentatives de déstabilisation du Tchad par le régime de Khartoum.

Le Président de la République est revenu une nouvelle fois sur les attaques du 1er, 2 et 3 février 2008 et sur le cas de la disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh. «Les 1er, 2 et 3 février 2008, nous avons perdu plus de 700 tchadiens. Ils sont tous importants à nos yeux », a déclaré le Chef de l’Etat. « Il faut attendre les conclusions des magistrats chargés du dossier. Il faut leur faire confiance», a-t-il ajouté.

Le Président de la République a également évoqué la question de la rébellion armée devenue pour certains un fond de commerce. « La rébellion est devenue aujourd’hui la voie la plus facile pour assurer sa vie. Malheureusement, c’est l’idée inculquée à certains jeunes instrumentalisés », explique le Chef de l’Etat, qui ajoute qu’il n’est plus question désormais de donner de bonus aux mercenaires utilisé par le Soudan pour détruire leur propre pays.

Répondant à une question relative sur la sécurité, le Chef de l’Etat a déclaré que le gouvernement a investi beaucoup de moyens pour éradiquer l’insécurité. «Plus des 700 gendarmes sont formés et seront déployés sur l’ensemble du territoire. Ce n’est pas suffisant, je sais, mais les efforts vont continuer, car nous comptons bientôt mettre en plus une structure beaucoup plus performante et efficace. La sécurité de nos concitoyens est notre priorité», souligne IDRISS DEBY ITNO, qui a indiqué que plus des 10.000 armes détenues par la population ont été récupérées en 7 mois par la commission mixte de désarmement. Il invite la population à aider la commission à récupérer les armes détenues illégalement. «Des mesures sont prises pour empêcher les incursions des djandjawids ou d’autres bandits des grands chemins à l’intérieur du territoire national», a rassuré le Président de la République.

Le Chef de l’Etat a également des questions relatives à l’économie et à l’argent du pétrole. « Il faut que les gens cessent de trop rêver. Le Tchad ne produit pas assez de pétrole comme certains pays. Nous avons commencé avec une production journalière de 60.000 baril. Ensuite, nous avons connu une augmentation. Et, il y a eu la chute du prix du baril. Mais malgré cela, nous avons réalisé beaucoup de choses importantes avec l’argent de notre pétrole».

En fin, le Président de la République invite les tchadiens à s’impliquer réellement dans la lutte contre la désertification. «La protection de l’environnement est au cœur de notre combat. Et, il doit être au cœur de la préoccupation de la population. Car, 1/3 du territoire national est désertique et le désert avance à grand pas. On ne peut pas parler du développement durable sans la protection de notre écosystème», conclut-il.

IDRISS DEBY ITNO a reçu le ministre libyen de la SantéMahamat Mahamoud Al-Hidjazi

L’amitié et la coopération entre N’Djaména et Tripoli se consolident chaque jour davantage grâce aux contacts permanents entre le Présidents tchadien et libyen. Le déplacement à N’Djaména du ministre libyen de la Santé et de l’Environnement s’inscrit bien dans ce cadre. Mahamat Mahamoud Al-Hidjazi a été reçu mardi soir pendant plus d’une heure par le Président de la République IDRISS DEBY ITNO.

Au menu de l’audience, la coopération bilatérale dans toutes ses dimensions, la paix, la sécurité et l’unité en Afrique, mais aussi et surtout un message du Guide de la Révolution libyenne Moammar Kadhafi au Président de la République IDRISS DEBY ITNO. Ce message est relatif au renforcement des liens historiques entre les peuples frères libyen et tchadien, à la préservation de leurs intérêts mutuels et à la consolidation des acquis de l’espace CEN-SAD.

Le ministre libyen de la Santé et de l’Environnement s’est félicité du bon climat de coopération entre son pays et le Tchad et du rapport personnel qu’entretiennent le Président de la République IDRISS DEBY ITNO et le Guide de la Révolution d’Alfateh. «Le Chef de l’Etat tchadien a toujours été aux côtés du peuple et du guide libyen. Ses échanges constants avec son frère Kadhafi est la preuve tangible de cet attachement», a déclaré Mahamat Mahamoud Al-Hidjazi.

Pour l’émissaire libyen, le Tchad et la Libye, en plus de leur appartenance à plusieurs ensembles sous-régionaux, présentent bon nombre de similitudes et leurs présidents ont la même vison de l’Afrique. C’est d’ailleurs dans cette logique que le Guide libyen invite le Président IDRISS DEBY ITNO à assister aux festivités marquant le 40ème anniversaire de la Révolution d’Alfateh qui sera célébré dans les tous prochains jours.

les images

IDRISS DEBY ITNO a reçu le ministre libyen de la SantéMahamat Mahamoud Al-Hidjazi dans ACTUALITES 2

4 dans ACTUALITES

3

Arche de Zoe – La poémique continue

archedezoe.jpg Les membres de l’arche de Zoé«Je suis surpris que ces voyous [de l’Arche de Zoé] se retrouvent en liberté aussitôt après avoir quitté le Tchad. Et que les dommages et intérêts revenant aux familles des victimes n’aient toujours pas été payés. Je considère que cette affaire est toujours pendante. D’autant que le président français, Nicolas Sarkozy, m’avait garanti que son pays allait contribuer à l’indemnisation des victimes. » Ces propos du chef de l’État tchadien, Idriss Déby Itno, dans une interview parue dans Jeune Afrique n° 2531 (du 12 au 18 juillet) ont provoqué un véritable tollé. Repris le 12 juillet par les médias français, ils ont été abondamment commentés. D’autant que Déby Itno a enfoncé le clou : « Je continue jusqu’ici à croire que Nicolas Sarkozy fera ce qu’il a dit. Je ne peux pas penser un seul instant qu’un chef d’État qui a donné sa parole puisse se dédire. » Finalement, la réponse du Quai d’Orsay est venue le 13 juillet : « La dette civile reste due par les membres de l’Arche de Zoé. L’État français ne saurait se substituer aux intéressés pour le règlement de cette dette. »

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...