Archive pour juillet, 2009

Le Président Idriss Déby Itno accorde une interview a Jeune Afrique

deby.jpg

Requinqué par sa victoire contre les rebelles en début mai, le président tchadien s’est prêté sans détours aux questions de Jeune Afrique. Omar el-Béchir, Hissène Habré, la rébellion tchadienne, l’argent du pétrole, l’arche de Zoé, les relations avec
la France
, Idriss Déby Itno dit tout. 

(suite…)

L’Ambassadeur de France au Tchad M. Bruno Foucher soutient la cause juste du Tchad

brunofoucher.jpg 

N’Djaména – Dans une allocution prononcée ce mardi 14 juillet à
la Résidence de France à N’Djaména à l’occasion de la fête nationale de France, l’Ambassadeur Bruno Foucher a declaré :

 

« Les Tchadiens recèlent de richesses et de qualités. Il suffit de voyager pour s’en rendre compte. Partout oui je suis allé, j’ai été accueilli avec ferveur, de Bardaï à Sahr, de Mao à Adré. Si le Tchad n’avait pas eu à subir une guerre d’agression qu’il n’a ni voulue ni méritée et dont les auteurs, petits mercenaires au service d’une stratégie étrangère qui les dépassent, portent la triste responsabilité. Il aurait pu profiter pleinement du nouveau cours qui est le sien depuis que le pétrole a fait son apparition.

 

Ce n’est pas en effet un mérite secondaire que de promouvoir le développement dans des nombreux secteurs quand les menaces sont encore aux frontières et que le Tchad subit les conséquences, impuissant, du drame du Darfour. Les visiteurs étrangers ne sont pas dupes. Le Gouvernement travaille et les institutions fonctionnent. La capitale se modernise, des écoles se construisent, les hôpitaux sortent de terre ; des routes apparaissent, plus que dans beaucoup des pays voisins. Ces signes d’activités ne trompent pas (…) Le mérite revient au Président Idriss Déby Itno et à son équipe gouvernementale. Mais ce mérite revient aussi aux membres de la classe politique, celle qui a signé les accords du 13 août 2007, les hommes de bonne volonté, de la majorité présidentielle comme de l’opposition… »

 

ARIF Abdoulaye (Tchad24)

Après-bongo : vers la démocratie pluraliste ?

Après-bongo : vers la démocratie pluraliste ? arton17120-cea0a

Suite au décès du Président du Gabon, Omar Bongo, et contrairement à certains pays comme le Togo et la Guinée, le Gabon, par l’intermédiaire de la Cour constitutionnelle, vient de donner un bel exemple de respect de la Constitution en confiant les fonctions de chef de l’Etat par intérim à la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé. Toutefois, devant la tentation du pouvoir ne faudrait-il pas s’inquiéter que le Gabon rentre dans une zone de turbulence surtout que la bataille pour la succession fait rage, aussi bien dans la majorité sortante que dans l’opposition. Noël Kodia, essayiste et critique littéraire, nous livre ici une analyse de la question à la lumière des enjeux politiques et économiques suscités par cette élection.



(suite…)

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO reçoit les investisseurs libyens

Le Tchad regorge d’immenses potentialités économiques et industrielles que veulent mettre en valeur les investisseurs libyens. Le sujet a été au centre de l’audience accordée lundi soir au Président-directeur-général de la Société libyenne pour les investissements africains, Béchir Saleh, accompagné de plusieurs hommes d’affaires libyens.

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO était entouré des ministres des Relations extérieures, des Infrastructures et des Finances pour cette rencontre qui a duré près de deux heures d’horloge.

Le chef de l’Etat et les opérateurs économiques libyens ont abordé les sujets liés aux investissements dans notre pays. Le dernier en date est la construction d’un complexe commercial et administratif dans la capitale qui coutera 60 millions de dollars. Ces projets en cours ont été évoqués au cours de cet entretien et les deux parties ont convenu de les accélérer pour qu’ils soient réceptionnés dans les délais prévus.

Le Tchad étant un pays en plein essor, les investisseurs libyens sont également intéressés par d’autres secteurs importants. C’est ainsi que dans le domaine de l’énergie par exemple, un groupe d’experts libyens sera dépêché à N’Djaména pour évaluer les besoins en énergie et faire des propositions concrètes pour pallier la crise que vit la capitale. Les libyens ont été informés des efforts du gouvernement dans ce sens avec le lancement des travaux de construction du pipeline des champs de Rônier et Mimosa le 1er juillet dernier par le Chef de l’Etat.

En matière d’infrastructures routières, le projet de construction d’une route transnationale Libye-Tchad-Niger est à l’ordre du jour. Il entre dans le cadre de l’intégration africaine, telle que voulue et souhaitée par des dirigeants africains comme le guide libyen ou encore le Président de la République IDRISS DEBY ITNO.

D’autres projets intégrateurs ont été étudiés lors de cette rencontre au plus haut sommet. Les investisseurs libyens, rassurés par le climat socio-politique stable dans notre pays, et surtout par l’engagement du Président de la République IDRISS DEBY ITNO de développer le Tchad, entendent aller très vite et multiplier leurs investissements dans tous les domaines.

les images

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO reçoit les investisseurs libyens dans ACTUALITES im4

im3 dans ACTUALITES

im8

im6

im5

im7

Le Tchad lance la construction d’un nouveau pipeline avec l’aide de la Chine

Le président tchadien, Idriss Deby Itno, a lancé mercredi dans la région du Chari-Baguirmi (sud-ouest) la construction d’un pipeline de 311 km, confiée à une société publique pétrolière chinoise, ont rapporté les médias d’Etat.

Les travaux, dont le coût n’est pas précisé, seront exécutés par la Compagnie nationale pétrolière chinoise (China National Petroleum Corporation, CNPC) et prendront fin en 2011.

L’oléoduc est destiné à l’exploitation du pétrole du site de Koudalwa à Mogo (300 km au sud de N’Djamena) et alimentera la raffinerie de Djarmaya (40 km au nord de N’djamena).

« Les Tchadiens ont attendu longtemps cette opportunité. Ils vont circuler dans deux ans avec leur pétrole », a affirmé lors de la cérémonie le président Deby, cité par les médias.

« Nous avons encore d’autres grandes ambitions. D’autres bassins du Tchad regorgent du pétrole, nous ne faisons pas de bruit mais nous essayons de faire en sorte que les autres bassins puissent produire et contribuer au développement économique et à la lutte contre la pauvreté dans notre pays », a-t-il ajouté.

Dans un bref communiqué, la présidence tchadienne a estimé que les réserves des champs pétroliers de la région pourraient produire un million de tonnes de pétrole par an, avec une capacité de 60.000 barils par jour.

De son côté, la CNPC « s’engage à protéger l’environnement et à créer des emplois pour la population locale », a déclaré son vice-président, Wang Yun Yang.

La compagnie chinoise affirme avoir fait son entrée en 2003 dans l’industrie pétrolière au Tchad, trois ans avant que N’Djamena ne rétablisse avec Pékin des relations diplomatiques rompues en 1997.

Découvert dans les années 1990, le brut tchadien a commencé à être exploité en 2003, pour rapporter ses premiers vrais dividendes à partir de 2006. Le pays produit aujourd’hui plus de 170.000 barils/jour, pour environ 750 millions d’euros de recettes annuelles.

D’après des sources économiques, ses réserves prouvées de brut tournent autour de 1,5 milliard de barils.

Le représentant spécial de Barak Obama au Darfour est reçu par le Président Idriss Deby Itno

gnralscottgration.jpg

Le Président de
la République IDRISS DEBY ITNO a reçu ce matin, le représentant spécial de Barak Obama pour le Darfour. La question de la paix au Tchad et dans la sous-région a été évoquée au cours de l’audience.

(suite…)

Tchad : Les ex-éléments de l’UFR regagnent N’Djamena avec d’important matériel de guerre

ufr.jpg 

Sur la vingtaine de véhicules Toyota présentée à la presse au camp militaire d’Amssinéné, treize sont équipés d’armes sophistiquées de fabrication chinoise et russe. Il s’agit entre autres de missiles SAM 7 anti-aérien (capables d’abattre un avion à une altitude de 5000 mètres), de 12,7 millimètres (autre anti-aérien capable d’atteindre sa cible à une altitude de 1600 mètres) ou encore des SPG 9 (anti-char).

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...